Rechercher dans ce blog

Chargement...

dimanche 11 octobre 2015

La pouponnière

Il y a deux semaines, nous sommes allés rendre une petite visite aux puéricultrices référentes de notre Pain d'épices.
Ce fut très agréable et émouvant de les revoir et elles étaient ravies de re découvrir notre fils  :  avec des cheveux, des dents et debout  !

Je me suis alors rendue compte que je n'avais pas pris le temps d'expliquer le déroulement de notre semaine à la pouponnière et que cela peut-être bien utile à des parents dans l'attente.

Donc, notre département fonctionne avec une pouponnière au sein de laquelle notre bouchon a été recueilli à l'âge de 4 jours. C'est là-bas que nous l'avons rencontré, le lundi 8 decembre 2014.
Ce jour là, accompagnés de l'AS, nous avons d'abord fait la connaissance de l'infirmière de la structure et de l'une des puéricultrices de Petit pain d'épices. Elles nous ont parlé de lui, de ses habitudes, des traitements qu'il avait (notre bébé souffrait de RGO depuis ses premiers jours) etc.
À vrai dire, je pense que nous avons zappé la moitié des informations tant nous étions pressés de voir notre fils  !
Enfin, la puéricultrice est allé le chercher. Elle l'a gardé dans ses bras et lui a parlé  : "Tu te souviens, aujourd'hui tu rencontres ton papa et ta maman." Il nous a regardé avec ses grands yeux marron et a esquissé un petit sourire timide. Les larmes aux yeux, je lui ai dit "Coucou mon chéri, je suis ta maman."
L'assistante sociale lui a également reparlé de ses dernières visites. Il écoutait avec "attention" et "curiosité".
Puis, nous avons enfin pu le prendre dans nos bras, lui parler de nous, de lui, de sa présence dans nos coeurs depuis bien longtemps...
Le personnel nous a ensuite laissé seuls pour profiter de l'instant.

La puéricultrice est ensuite revenue vers nous à l'heure du biberon. Elle nous a accompagné dans la préparation, les gestes...
La fin de journée est vite arrivée et nous avons du quitter notre bébé pour la nuit. Ce fut très dur mais le lendemain à 8h, nous étions de retour avec notre valise pour nous installer dans le studio prévu pour les parents. Petit pain d'épices a continué à dormir dans son "unité" jusqu'au mercredi puis petit à petit, il a dormi avec nous dans le studio.
Les puéricultrices ont été présentes juste ce qu'il fallait et elles nous ont accompagné dans les gestes du quotidien et dans notre parentalité de façon discrète et bienveillante. C'était rassurant de toujours avoir quelqu'un à qui demander conseil en cas de doute, d'autant plus que notre fils avait une grosse bronchiolite et qu'il fallait le surveiller de près.

Lors de cette semaine, nous avons également rencontré le médecin de la pouponniere, qui a suivi Petit pain d'épices pendant 3 mois, et la psychologue.
Nous avons pu emmener notre fils deux fois à la maison sur deux après-midi.

C'est le samedi que nous avons enfin pu rentrer chez nous à trois  !

J'ai essayé de ne pas faire trop long...  J'ai versé quelques larmes en me remémorant cette semaine là et je remercie sincèrement toutes les personnes qui ont pris soin de notre fils pendant 3 mois.

mardi 15 septembre 2015

Retour sur le chemin du travail...

Toutes les bonnes choses ont une fin... Après 9 mois de congé d'adoption et de congé parental, j'ai repris le chemin du travail. Nous avons donc trouvé une nounou qui nous plait et Petit Pain d'Epices aime y aller.

La séparation s'est faite en douceur. Bien sûr j'ai eu quelques petits pincements au coeur les premiers jours mais je suis heureuse de retrouver une salle de classe, des élèves (CE2/CM1), mon stylo orange pour les corrections, une cour de récréation... et c'est tellement beau de voir mon fils m'offrir un sourire rayonnant quand je rentre à la maison  !


dimanche 30 août 2015

Un an, suite

Quelques photos du goûter d'anniversaire  !



Un an

Aujourd'hui, notre Petit Pain d'Épices fête ses un ans.

Je me sens un peu submergée par des émotions contradictoires : la joie de le voir franchir sa première année, de l'observer grandir et l'émotion de l'imaginer à la maternité, de ne pas avoir été là... Mais le bonheur prend le dessus, toujours..., et j'ai hâte de voir ses jolis yeux pétiller devant sa bougie  !





Et une femme qui portait un enfant dans les bras dit,
Parlez-nous des Enfants.
Et il dit : Vos enfants ne sont pas vos enfants.
Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à elle-même,
Ils viennent à travers vous mais non de vous.
Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.

Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées,
Car ils ont leurs propres pensées.
Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes,
Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter,
pas même dans vos rêves.
Vous pouvez vous efforcer d'être comme eux,
mais ne tentez pas de les faire comme vous.
Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s'attarde avec hier.
Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés.
L'Archer voit le but sur le chemin de l'infini, et Il vous tend de Sa puissance
pour que Ses flèches puissent voler vite et loin.
Que votre tension par la main de l'Archer soit pour la joie;
Car de même qu'Il aime la flèche qui vole, Il aime l'arc qui est stable.
                                    
                                                                                                               Khalil Gibran
(extrait de Le Prophète)

mercredi 29 juillet 2015

Une étape de plus

Il y pratiquement 4 ans, nous nous rendions au Conseil Général de notre région pour le premier rendez-vous avec l'assistante sociale. Ça me paraît si loin et tellement proche à la fois... Longueur des démarches, des enquêtes sociales, de l'attente...

Beaucoup de personnes pensent qu'une fois l'enfant tant attendu arrivé à la maison, tout est fini  :  le Happy End en quelque sorte. C'est sans compter sur l'enquête sociale de 6 mois et la "paperasse" administrative pour acter légalement l'adoption plénière ! 
Mais ça y est notre dossier est prêt à être posté.

Une autre attente commence, bien plus douce que la précédente. D'ici quelques mois notre Petit Pain d'Épices sera légalement notre fils  ! 



jeudi 2 juillet 2015

Avec du recul...

Je me rends compte que je n'ai exprimé sur le blog que les moments de joie... Par pudeur très certainement.

En regardant mon fils je me dis que "tout ça" en valait la peine. Ce "tout ça" ce sont les moments de dépression, les "plus envie de se lever", plus envie de rien... Juste envie d'avoir la chance d'être mère.
Je revois mes moments de détresse et ce sentiment d'injustice qui me mettait dans une colère noire.
J'entends encore les commentaires maladroits, méchants parfois, des gens soit-disant bien pensants. Je repense aux "amis" qui n'appellent pas car "vous êtes tellement malheureux que du coup on préfère vous laissez seuls" (véridique  !). Les femmes, elles aussi "amies", qui s'étaaaaaaalent sur leur grossesse, en font des tonnes et se gargarisent de termes gynécologiques histoire de te faire ressentir ta "différence". Je suis fière de ma différence et je me contrefous de savoir ce que l'on fait à l'échographie du 1er ou du 2ème trimestre de grossesse. Des échographies j'en ai fait des centaines et je connais mon utérus et mes ovaires comme les recoins de mon sac à main.

Ma différence est uniquement physique car je suis une mère, la VRAIE mère de mon fils. Je l'ai porté et aimé pendant 3 ans... et même bien avant.

Certains penseront toujours que leur parentalité biologique a plus de valeur que la notre mais ce sont des idiots qui ne méritent pas notre attention.

Je suis la maman heureuse d'un petit pain d'épices éveillé, vif et drôle. Nous sommes une famille.

mardi 30 juin 2015

Une nouvelle étape

Aujourd'hui nous avons reçu l'extrait du Conseil de famille émettant un avis favorable pour l'adoption plénière de petit pain d'épices.
Il nous manque juste le compte-rendu de l'AS et nous pourrons déposer une requête auprès du TGI.

Ce n'est qu'un bout de papier que nous avons reçu mais qui précède une étape importante pour nous. J'ai hâte de pouvoir lire le nom de mon fils dans notre livret de famille.

Je mets ci-dessous deux photos de notre balade d'hier. Nous sommes allés chercher un peu de fraîcheur !

Lac de la Thuile

Cerises "sauvages" toutes petites mais excellentes  !